x
Close
Actualité Société

Les 100 Africains les plus influents

Les 100 Africains les plus influents
  • Publiédécembre 9, 2022

Les talents créatifs de l’Afrique occupent une fois de plus le devant de la scène dans la liste des 100 Africains les plus influents du magazine NewAfrican. Qui célèbre les réalisations des Africains dont la vie et l’œuvre ont un impact sensible sur le continent et à l’étranger.

 

De nouveaux visages rejoignent des personnalités africaines importantes dans la liste des « 100 Africains les plus influents » de 2022, sélectionnés par le magazine NewAfrican.

Cinq chefs d’État figurent sur la liste, dont le président Ruto du Kenya. Un ancien chef d’État, le président Obasanjo et un candidat à la Présidence, Peter Obi, figurent également sur la liste.

Vingt-sept nationalités africaines sont représentées. Le Nigeria domine la liste avec 28 sélectionnés, suivis de l’Afrique du Sud (11), du Kenya (9), du Ghana (5) et du Cameroun (5). La liste compte 62 hommes et 38 femmes. La parité hommes femmes a été atteinte en 2018. Les créatifs sont en tête avec 26 entrées, suivis par les entrepreneurs (21). La majorité des entrées proviennent de pays anglophones (67).

Cette liste annuelle, qui paraît dans le numéro de fin d’année (décembre-janvier) du plus vieux périodique panafricain et le plus lu en anglais dans le monde, est très attendue et fait l’objet de discussions animées entre les lecteurs du magazine en Afrique, en Amérique, en Asie et en Europe.

William Ruto est président du Kenya depuis le 12 septembre 2022.

L’inscription sur la liste annuelle de NewAfrican est considérée comme un signe de réussite en Afrique. Bien que la liste contienne des noms qui sont déjà apparus, le rédacteur en chef, Anver Versi, note que ce maintien « est un hommage à leur capacité à rester au Top, car d’année en année, ils ne se reposent pas sur leurs lauriers et continuent avec un nouvel élan à faire plus pour plus de gens dans plus de domaines ». Bien sûr, une nouvelle génération de lauréats fait son entrée dans le classement pour la première fois. Telle la journaliste franco-tunisienne Sonia Mabrouk (lire ci-dessous).

La liste de cette année, comme les précédentes, reflète l’évolution des priorités sur le continent. Alors que la vie normale commence à reprendre ses droits après les ravages de la Covid-19, les entrepreneurs, les innovateurs, les militants sociaux et environnementaux, les scientifiques, les représentants de la société civile et les influenceurs font un retour en force dans le classement.

 

Les talentueux créatifs du continent, les écrivains, chanteurs, acteurs, designers, éditeurs, journalistes, et même les Tiktokers continuent de dominer la liste avec 26 entrées. Leur influence sur l’évolution de l’Afrique est aujourd’hui incontestée.

 

Des modèles pour la jeunesse

Certains d’entre eux, comme l’actrice kenyane Lupita Nyong’o et le rédacteur en chef du Vogue britannique, Edward Enninful, sont devenus des vedettes et des célébrités internationales et sont en train de remodeler leurs secteurs respectifs et la façon dont l’Afrique est désormais perçue au niveau international. Des artistes tels que Burna Boy dominent non seulement la scène musicale mondiale, mais refondent la musique mondiale au rythme de l’afrobeat. De même, les auteurs et les designers africains les plus vendus créent une esthétique africaine unique dont le monde ne peut plus se passer.

Adesina : encourager le gaz naturel est une attitude pragmatique

Dans le domaine du sport, des superstars mondiales, comme le lauréat du Ballon d’or de cette année, le Franco-Algérien Karim Benzema, rejoignent d’autres grands sportifs comme le Sénégalais Sadio Mane et le Kenyan Eluid Kipchoge. Sans oublier la tenniswoman Ons Jabeur, dont les excellents résultats de cette année écoulée donnent davantage d’écho à l’image qu’elle veut donner de son pays, la Tunisie. Leur influence transcende le sport et ils sont devenus des modèles pour la jeunesse du continent.

Benedict Oramah, PDG de Afreximbank

 

L’influence de la plupart des dirigeants et entrepreneurs africains qui figurant sur la liste dépasse également leur cadre habituel et a une touche régionale et mondiale. Le président d’Afreximbank, le professeur Benedict Oramah, en est un bon exemple, car son approche originale de la finance rend l’impossible possible. Beaucoup d’autres sont impliqués dans les technologies de pointe, notamment l’intelligence artificielle et, bien sûr, Elon Musk – d’origine sud-africaine – n’est pas satisfait de ce que la Terre a à offrir et vise Mars.

Dans la section des leaders, le nouveau président du Kenya, William Ruto, prend place aux côtés du Rwandais Paul Kagame – qui, année après année, ne peut être laissé de côté – et du Sierra-Léonais Maada Bio, dont la décision audacieuse d’allouer plus de 20 % du budget de son pays à l’éducation est exemplaire.

 

Des influences discrètes, mais efficaces

Ce ne sont là que quelques-unes des personnes figurant dans la liste des 100 Africains les plus influents de 2022 ; que l’on peut décrire comme « un très grand plateau de chocolat rempli de produits individuels alléchants, à choisir, explorer et savourer à loisir ».

Anver Versi, rédacteur en chef de NewAfrican.
Anver Versi, rédacteur en chef de NewAfrican.

Dans son introduction à la liste, Anver Versi écrit qu’en plus des nombreux noms facilement reconnaissables, « figurent beaucoup d’autres qui travaillent avec diligence et sans relâche, mais loin des yeux du public. Certains apportent des changements profonds, d’autres travaillent dans des laboratoires, leur influence est discrète et pourtant fondamentale dans notre progrès ».

Les 100 Africains les plus influents de 2022 par catégories, quelques chiffres :

Créatifs 26, Entrepreneurs 21, Formateurs d’opinion 16, Leaders 15, Acteurs du changement 12, Sports 10.

Sexe : 62 hommes, 38 femmes.  Par pays : Nigeria 28, Afrique du Sud 11, Kenya 9, Cameroun 5, Ghana 5, Sénégal 4, Zimbabwe 4, Maroc 3, Tunisie 3, Zambie 3, Algérie 2, Côte d’Ivoire 2, Ethiopie 2, Mali 2, Rwanda 2, Sierra Leone 2, Somalie 2, Ouganda 2, Botswana 1, Burkina Faso 1, Burundi 1, Congo 1, Egypte 1, Guinée-Bissau 1, Madagascar 1, Mozambique 1, Togo 1.

Au total, 27 nationalités sont représentées. Par langues : Anglophone 67, Francophone 18, Arabe 9, Lusophone 2, Amharique 2, Somali 2.

Le numéro de décembre-janvier présente également les profils et les interviews de diverses personnalités de premier plan, dont le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, Bineta Diop, envoyée spéciale de l’Union africaine, Nardos Bekele-Thomas, PDG de l’AUDA-Nepad et Francesca Chiejina, l’une des étoiles montantes de l’opéra.

Le numéro est disponible en ligne à cette adresse, ainsi que dans les kiosques de plus de 70 pays.

Publié sans interruption depuis 1966, NewAfrican, mensuel de langue anglaise a constamment apporté un point de vue africain à l’actualité internationale. C’est le magazine incontournable pour les responsables gouvernementaux, les hommes d’affaires, les professionnels et les observateurs de l’Afrique. New African est distribué dans plus de 100 pays et consulté chaque fois que l’Afrique est mentionnée. Le principal commentateur sur les affaires africaines et le magazine le plus vendu en Afrique.

 

*****

Médias

Sonia Mabrouk, au micro d'Europe1.
Sonia Mabrouk, au micro d’Europe1.

Sonia Mabrouk (France – Tunisie)

Une passion française

 

 

 

 

Début 2023, la journaliste politique publiera un nouvel essai, dont elle promet déjà qu’ « il fera réagir ». D’ailleurs, qu’on la complimente pour son audace ou qu’elle agace, elle ne laisse personne indifférent. 

Née à Tunis en 1977, Sonia Mabrouk est la petite-fille d’un ministre du Commerce et la nièce d’un ambassadeur de Tunisie en France. Son enfance est marquée par la vie politique de l’ère Bourguiba. Après de brillantes études, la jeune femme quitte HEC Carthage (où elle fut élève, puis enseignante), pour rejoindre Paris.

Elle s’engage dans le journalisme en 2005, intégrant la rédaction de Jeune Afrique. Puis elle devint la première Tunisienne à présenter le journal sur une chaîne française, Public Sénat. En 2013, elle intègre la grille d’Europe1, dont elle présente aujourd’hui le grand rendez-vous politique du dimanche matin. En 2017, elle rejoint la chaîne d’informations CNews, dont elle anime la tranche du midi. Deux médias appartenant à Vincent Bolloré, la journaliste et l’homme d’affaires se nourrissant de l’influence de l’autre. Le petit monde politique se précipite au micro de Sonia Mabrouk, réputée pour ses questions aiguisées mais rarement agressives.

Critiquée pour sa complaisance avec les personnalités les plus à droite de l’échiquier politique, elle se revendique avant tout du « bon sens français ». Se déclarant musulmane, éprise de spiritualité, elle affirme son attachement à la laïcité, dénonçant les idées véhiculées par l’islam. Elle anime depuis 2010 l’Association des musées méconnus de la Méditerranée (AMMed), conservant ainsi une attache au continent.

LS

@NA

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *