x
Close
A savoir Santé

Un engagement confirmé pour la médecine en Tunisie

Un engagement confirmé pour la médecine en Tunisie
  • Publiéjanvier 12, 2023

Un fonds de 5 millions de dollars sur dix ans a été constitué au profit des facultés de médecine en Tunisie. Il offre des formations à la Harvard Medical School de Boston.

 

Un fonds abondé par Hazem Ben-Gacem offrira aux professeurs des facultés de médecine tunisiennes la possibilité de poursuivre un master à la Harvard Medical School à Boston. Vingt professeurs, praticiens ou chercheurs universitaires qualifiés des facultés de Tunis El Manar, Sousse, Monastir et Sfax, bénéficieront du financement au cours des dix prochaines années.

Pour cela, la Harvard Medical School a reçu un fonds de 5 millions de dollars, spécifiquement destinés à la formation de professeurs, de cliniciens qualifiés et des chercheurs universitaires aux pratiques médicales. Et ceci dans le but d’en faire des leaders dans leurs domaines respectifs.

Ce financement émane d’un ancien élève de Harvard, Hazem Ben-Gacem. Il permettra de renforcer les relations entre la Harvard Medical School et les facultés de Tunis El Manar, Sousse, Monastir et Sfax et avoir un impact durable sur la médecine académique et l’écosystème des soins de santé en Tunisie et ailleurs.

Le Fonds Hazem Ben-Gacem pour les bourses médicales en Tunisie sera utilisé pour soutenir les frais de scolarité et de subsistance de deux Tunisiens par an, leur permettant d’entreprendre des programmes de maîtrise de troisième cycle à Boston, avant de retourner dans leurs institutions en Tunisie. Les cours soutenus par le fonds sont pour un master en sciences médicales en investigation clinique, un master en opérations de services cliniques, un master en qualité et sécurité des soins de santé.

« L’engagement indéfectible de Hazem Ben-Gacem envers la médecine universitaire contribuera à faire progresser les soins de santé et à améliorer la santé et le bien-être en Tunisie, un objectif qui s’aligne avec la mission de la faculté, qui consiste à avoir un impact significatif au-delà des frontières », commente David Roberts, doyen de l’éducation externe à Harvard Medical School.

Ce financement permettra d’améliorer davantage l’apprentissage des étudiants en veillant à ce que les professeurs puissent élargir leurs compétences éducatives dans le domaine médical et enseigner selon les normes les plus élevées, ce dont bénéficieront leurs futurs patients en Tunisie et à l’étranger.

Hazem Ben-Gacem lors de l’inauguration du Centre d’études sur le Moyen-Orient à Harvard en 2017.

 

Hazem Ben-Gacem explique sa démarche : « J’espère que ce financement renforcera davantage les secteurs de la santé et de la recherche médicale en Tunisie. Il permettra de s’assurer que les futurs cadres tunisiens dans les secteurs de la médecine et des soins de santé ont bénéficié d’un enseignement et d’une expérience parmi les meilleurs possible ». Le mécène « souhaite également que les avantages et l’apprentissage puissent être appliqués et ressentis non seulement en Tunisie et dans toute l’Afrique ».

Le financement sera disponible cette année pour soutenir les deux premiers Tunisiens qui seront sélectionnés pour entreprendre les cours de maîtrise.

 

De gauche à droite : Pr. Charfeddine Amri (Monastir) ; Pr. Will Straughn ; Pr. Mohamed Habib ;  Elleuch (Sfax) ; Pr. David Roberts (HMS) ; Pr. Mohamed Jouini (Tunis) ; Pr. Hédi Khairi (Sousse) ; Hazem Ben-Gacem ; Karen Ben-Gacem.

 

Des médecins formés à Harvard Medical School

@NA

 

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *