Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

A savoir

Aliko Dangote est toujours l’homme le plus riche d’Afrique

L’industriel nigérian, Aliko Dangote, continue de dominer le classement Forbes des hommes les plus riches du continent africain connu sous l’appellation de « Africa’s Richest 2020 ».

Par SD

A 64 ans, le roi du ciment pèse un peu plus de 10,1 milliards $. Et pour la 9ème année consécutive, il arrive en tête du classement Forbes dans les roues de l’augmentation de sa fortune due à ses  investissements.

La fortune de Dangote, bâti sur du ciment, est en baisse par rapport à 10,3 milliards de dollars il y a un an dans un contexte de baisse du cours de l’action de Dangote Cement.

Mais il en faut plus. Car Aloko Dangoto est en train de construire au Nigeria la plus grande raffinerie de pétrole au monde avec une capacité de 650 000 barils par jour (b/j) pour aider le pays à réduire sa dépendance au pétrole importé.

Le ciment étant un bien rare et cher à l’époque dans le pays, l’entreprise de Aliko Dangote se développe très rapidement pour devenir « Dangote Cement ». Depuis il est devenu le numéro un en Afrique au point d’en devenir l’homme le plus riche du continent.

Dans ce classement, le magnat égyptien des télécommunications Nassef Sawiris est arrivé en deuxième position en Afrique avec une fortune s’élevant à 8 milliards $ contre 6,3 milliards $ en 2019. Sawiris est président du groupe privé d’extraction d’or La Mancha, tandis que sa famille contrôle l’empire commercial tentaculaire d’Orascom.

Globalement, les milliardaires africains dans leur ensemble se sont enrichis en 2020 pour atteindre 73,4 milliards $, contre 68,7 milliards $ il y a un an.

Outre Dangote, trois autres Nigérians (Mike Adenuga, Abdul Samad Rabiu et Folorunsho Alakija) figurent également dans le classement publié début février. Qui sont-ils ?

Mike Adenuga, président de Globacom, est 2è au Nigeria et 3è en Afrique avec une fortune de 7,7 milliards $, tandis qu’Abdul Samad Rabiu de BUA Group était 3è au Nigéria et 8è en Afrique avec une fortune de 3,13 milliards $ – soit une progression de 8 places par rapport à l’année dernière. Enfin Folorunsho Alakija de Famfa Oil s’est classée 20è personne la plus riche d’Afrique avec une fortune de 1 milliard de dollars.

Sur les quatre Nigérians du classement Forbes 2020, Abdul Samad Rabiu de la BUA a été le seul à s’enrichir depuis l’année dernière. En janvier, Abdul Samad a fusionné son Obu Cement Company avec la Cement Company of Northern Nigeria (CCNN), cotée en bourse, où il détenait des parts de contrôle.

La nouvelle entité cotée en tant que BUA Cement Plc à la Bourse du Nigeria est devenue la troisième plus grande bourse avec une capitalisation boursière de 1,18 billion de nairas.

Selon Forbes, seuls huit des 54 pays africains abritent des milliardaires. L’Égypte et l’Afrique du Sud ont cinq milliardaires chacune, le Nigeria quatre, tandis que le Maroc en a deux. Le Zimbabwe et la Tanzanie comptent chacun un milliardaire.

La valeur nette des milliardaires dans le classement Forbes a été calculée en utilisant les cours des actions et les taux de change à la fermeture des bureaux le vendredi 10 janvier 2020, selon le magazine.

Parmi ces milliardaires, on peut également citer Nicky Oppenheimer (7,7 milliards $), Johann Rupert (6,5 milliards $), Issad Rebrab (4,4 milliards $), Mohamed Mansour (3,3 milliards $), Naguib Sawiris (3 milliards $), Patrice Motsepe (2,6 milliards $), Koos Bekker (2,5 milliards $), Yasseen Mansour (2,3 milliards $), Isabel dos Santos (2,2 milliards $), Youssef Mansour (1,9 milliard $), Aziz Akhannouch (1,7 milliard $), Mohammed Dewji (1,6 milliard $), Othman Benjelloun (1,4 milliard $), Michiel Le Roux (1,3 milliard $), Strive Masiyiwa (1,1 milliard $) et Folorunso Alakija (1 milliard $).

BIO-EXPRESS

L’homme qui vient du Nigeria

Aliko Dangote est né le 10 avril 1957 à Kano au nord du Nigeria. Il est un homme d’affaires nigérian de l’ethnie haoussa. Dangoté est considéré comme l’homme le plus riche d’Afrique.

Issu d’une famille de commerçants, le père d’Aliko Dangote était un riche exportateur d’arachide. A sa disparition en 1965, c’est son grand-père, Sanusi Dantata, fondateur du marché Dawanau, qui le prend sous son aile et lui apprend les ficelles du monde des affaires.

Aliko Dangoté débute dans le monde des affaires en 1977 grâce à un apport de son oncle de 500 000 nairas et trois camions de ciments provenant de son grand-père et d’un prêt remboursable sur deux ans.

Le ciment étant un bien rare et cher à l’époque dans le pays, son entreprise se développe très rapidement pour devenir « Dangote Cement ». Depuis il est devenu le numéro un en Afrique au point d’en devenir l’homme le plus riche du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Les encouragements de la BAD

    Une mission d’informations de la BAD (Banque africaine de développement) a été reçue par le ministre des Finances, Louis-Paul Motaze, début mars.

  • La guerre froide sur le continent…

    De fait, l’URSS a soutenu les guerres d’indépendance en Angola et au Mozambique, l’Amérique soutenant des fractions tribales hostiles aux nouveaux pouvoirs mis en place et fatalement proches des Soviétiques.

Share This