Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Trombinoscope

Trombinoscope : Qui est Basani Maluleke ?

La première femme noire PDG qui dirige une banque en Afrique du Sud. D’où vient-elle ? Où va-t-elle ? Que veut-elle ? Qui est-elle ?

Par SD

Depuis le 1er avril 2018, Basani Maluleke (40 ans) exerce ses fonctions de PDG d’African Bank. « J’ai participé à la création de la stratégie, j’aime l’entreprise, je la comprends et je veux apporter une contribution significative », souligne-t-elle pour définir son état d’esprit actuel. Cette institution bancaire qu’elle dirige désormais est prestigieuse et a la réputation d’être une importante banque de détail en Afrique du Sud.

Flash-Back

Être dans la banque de Motsuenyane « doyen du business noir » en tant qu’Africaine est plus que symbolique. Cela implique l’obligation de résultats et l’obligation de réussite. D’autant plus qu’à 91 ans Samuel Motsuenyane a été honoré en avril 2017, aux Township Entrepreneurship Awards avec le prix Lifetime Achievement, pour ses réalisations dans le monde sud-africain des affaires. De quoi stimuler…

Octobre 2017. African Bank annonce le départ de son PDG Brian Riley. Les experts prédisent déjà que son remplaçant serait une femme du sérail. Il est vrai que Maluleke est un pion incontournable de la stratégie de redressement de African Bank depuis qu’elle a été nommée en qualité de membre non exécutif du conseil d’administration en juillet 2015.

Puis deux ans plus tard, le 3 juillet 2017, elle intègre l’équipe de direction du Groupe. Pressentie donc pour être PDG, l’information de la nomination de Basani Maluleke est confirmée dans la foulée. Un choix unanime qui a fait dire au président d’African Bank, Louis von Zeuner que : « Nous sommes impatients de travailler avec elle en tant que PDG ».

Depuis le 1er avril, elle assume ses responsabilités de PDG. Mais pour en arriver là que de chemins parcourus ! African Bank s’attache en 2015 les services de Maluleke pour qu’elle vienne siéger à son conseil d’administration.

Un appel lié au fait que l’établissement bancaire nageait, durant cette période, en eaux troubles et devait faire face à de lourdes difficultés financières : une crise. Le rôle de l’actuelle PDG était, à l’époque, de redresser la structure en usant de son expérience.

Après deux années, fort des bons résultats obtenus pour cette mission, Maluleke entre comme membre exécutif au conseil d’administration.

Avocate et finance d’entreprise

Au terme de ses études en droit sanctionnées par un diplôme obtenu à l’Université du Cap, Basani Maluleke devient avocate. Dès-lors tout va aller plus vite. Elle s’installe pour plusieurs années au sein du cabinet juridique Edward Nathan Friedland.

Les avis de juriste de Maluleke, fille de juge, lors des missions sont vitaux. Comme la mission du conseil à Egoli Gas sur la construction d’un gazoduc entre l’Afrique du Sud et le Mozambique. Au fil des missions et des rencontres, elle commence à s’intéresser aux finances et au monde de la finance.

Un intérêt qui manifestement n’est pas arrivé à brûle-pourpoint, en effet, l’avocate est aussi diplômée en comptabilité et titulaire d’un MBA en finance, affaires internationales, stratégie et management général de la Kellogg School of Management des Etats-Unis. Bien mieux, sur son Curriculum vitae, elle présente une expérience de plus d’une dizaine d’années dans la finance d’entreprise, la banque privée et le capital investissement.

Novice dans ce domaine ? Que nenni ! Puisqu’elle a travaillé pendant de bonnes années au sein de divers groupes bancaires de poids en Afrique du Sud dont le groupe First Rand. Elle a eu plusieurs faits d’armes. En tant que conseiller, elle a singulièrement conduit avec succès les stratégies de financement d’entreprises de premier plan en Afrique du Sud.

Lorsqu’on parle d’elle, on évoque beaucoup aussi son passage à First National Bank (FNB). Alors directrice des clients privés, elle a conçu et mis en application opérationnelle la stratégie de croissance nationale pour une entreprise de plus de sept succursales et 10 000 clients.

Expériences diverses et plurielles

Adossée donc à ces expériences diverses et variées Basani Maluleke doit faire face aux défis multiformes qui l’attendent comme la consolidation du portefeuille clients d’African Bank, la diversification des financements de la banque, l’innovation en produits financiers de sorte à les rendre plus attractifs auprès des entreprises et des particuliers.

Pour cela, elle a un seul leitmotiv, réussir… réussir pour ouvrir la voie à d’autres femmes, puisqu’elle est la première Noire à un tel poste à responsabilité en Afrique du Sud ; réussir pour être à la hauteur de l’histoire rattachée à cette grande banque de détail communément appelée par les Sud-africains « The good bank ».

Car cet établissement bancaire a été fondé en 1975 par Samuel Motsuenyane « The Father of Black Business » à Johannesburg. Être dans la banque de Motsuenyane « doyen du business noir » en tant qu’Africaine est plus que symbolique.

Cela implique l’obligation de résultats et l’obligation de réussite. D’autant plus qu’à 91 ans Samuel Motsuenyane a été honoré en avril 2017, aux Township Entrepreneurship Awards avec le prix Lifetime Achievement, pour ses réalisations dans le monde sud-africain des affaires. De quoi stimuler…

Il convient de préciser qu’avec la nomination de Basani Maluleke, elles sont désormais deux femmes à la tête de banques en Afrique du Sud : Maria Ramos étant la première, mais en qualité de directeur général d’Absa Bank. Au total, elles sont trois Sud-africaines à de hauts postes à responsabilité. De fait, de son côté Priscillah Mabelane est nommé CEO en septembre 2017 de BP Afrique Australe, devenant ainsi la première noire sud-africaine à occuper une fonction de cette nature dans l’industrie pétrolière.

Related Posts

  • Ils font bouger le Burkina Faso

    Pour la plupart, les personnalités qui forgent le Burkina Faso sont parties de peu et ont construit un empire dans leur domaine. Des BTP aux …