Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Art et Culture

Samtou Kidabili : « Intégrer les danseurs africains au circuit mondial »

Samtou Kidabili, responsable communication All4House Afrika, gère la partie relations presse ainsi que la communication digitale de la structure All4House Afrika : elle est Community Manager. Originaire d’Afrique, elle est également danseuse, elle a rejoint ce projet qu’elle nous détaille dans cette interview.

Par Serges David

En quoi consiste le concept All4House Afrika ?

All4House Afrika est la déclinaison africaine du concept All4house qui propose depuis 2014 une vision globale de la musique House en permettant aux danseurs urbains de se rencontrer lors de moments de fête et d’échange.

Considérant que cette musique est capable de réunir tous les styles de danse hip-hop (popping, locking, new style, hype, top rock, dancehall…), All4House associe donc des artistes qui sont rarement réunis. Dans cette même perspective, All4House Afrika veut mettre à l’honneur toutes les danses afro-caribéennes en rassemblant des danseurs pratiquant des danses considérées comme ancestrales, traditionnelles, de club ou new school.

Ousmane Sy dit Babson sait que le challenge est difficile à relever d’autant plus pour quelqu’un d’origine africaine né en France ; mais il reste convaincu que cette initiative permettra d’encourager les organisateurs d’événements autour de la danse, à entreprendre en Afrique.

Ainsi des danseurs de bélé, gwoka, zaoli, zulu, sabar, mbalax, n’dombolo, coupé-décalé, azonto, pantsula, dancehall, kuduro, etc. Ils auront tous la chance de s’exprimer, mais sur une seule et même musique, l’afro-house ; plus que jamais All4House Afrika c’est « one music for every dance, one house for every culture ».

Il y a des compétitions, des workshops, des exhibitions à quelle réalité renvoient ces concepts ?

Ces concepts renvoient aux valeurs que véhicule la danse : la transmission, l’échange, et le partage. De plus, en organisant le festival à Abidjan en Côte d’Ivoire, All4House Afrika intègre pour la première fois les danseurs africains au circuit mondial, ce qui doit permettre un échange de savoir-faire et de techniques forcément enrichissant pour chacun des participants.

All4House Afrika, c’est la réunion de tous ceux qui aiment la musique House et sont férus de danse ; qu’ils soient amateurs ou professionnels, tout le monde y a sa place.

De manière générale d’où viennent les danseurs et autres artistes et qu’est-ce qui fait la différence dans leur style et trajectoire ?

Il est difficile de répondre à cette question, car il y a autant de danseurs que de trajectoires ! Par exemple, Allauné Blegbo qui est née en France et a grandi entre Paris et Abidjan, est une danseuse polyvalente qui a toujours aimé les défis.

Ainsi, elle a été formée à l’école Alvin Ailey (New York, USA), mais c’est à Paris qu’elle s’entraîne au hip-hop et à la house auprès des meilleurs Freestylers européens (Wanted Posse, Serial Stepperz). Sa caractéristique ?

Elle fait fusionner acrobatie, contemporain et possède un style résolument urbain. C’est sans doute cette personnalité qui lui a permis d’être repérée et enrôlée pour le Rebel Heart Tour de Madonna.

Il y a aussi Junior, danseur d’origine congolaise qui a grandi à Saint Malo, a contracté la polio à l’âge de 2 ans, a découvert le hip-hop à 16 ans, a remporté le Battle of the Year (championnat du monde de break dance) à 20 ans avec le groupe Wanted Posse et qui a gagné la compétition de l’émission télé « La France a un incroyable talent », émission  jamais aussi bien nommée, à 26 ! Et ce ne sont que des exemples, parmi les plus connus.

Car All4House Afrika accueillera tout autant des danseurs reconnus internationalement pour la maîtrise de leur art et leur style incomparable, que des danseurs anonymes mondiaux ou locaux. Ce qui les rassemble leur passion de la danse ; leur seule différence, le continent dont ils sont originaires.

Il est prévu en 2018 cinq événements. Où auront-ils lieu et que va-t-il se passer lors de ce que vous appelez « la finale » à Abidjan en Côte d’Ivoire ?

Les deux premiers événements ont été organisés en France : le Master Cypher Team Battle à La Place et l’Afrokalyptik Challenge au WIP La Villette (Paris). Ils avaient pour but de promouvoir All4House Afrika en donnant un aperçu de ce qui attendait les participants à Abidjan.

Par ailleurs, le vainqueur de l’Afrokalyptik Challenge à Paris se voit offert son séjour en Côte d’Ivoire et participera d’office  au challenge Afrokalyptik  sur place. Ensuite, à Abidjan, il y aura trois défis tous sur la musique afro-house qui constituent « la finale »: le master cypher team battle qui met en compétition uniquement des danseurs reconnus et passés maîtres de leur art;

Related Posts