Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Nominations & Agenda

La Côte d’Ivoire, la Guinée et la Guinée équatoriale ont nommé un nouvel administrateur à la Banque africaine de développement (BAD). Moussa Dosso peut compter sur son expérience au sein du gouvernement ivoirien.

Par Laurent Soucaille

La Côte d’Ivoire, la Guinée et la Guinée équatoriale ont nommé un nouvel administrateur à la Banque africaine de développement (BAD). Moussa Dosso peut compter sur son expérience au sein du gouvernement ivoirien. Ces dernières années, Moussa Dosso a successivement occupé les ministères de l’Artisanat, du Commerce, de l’Enseignement technique, puis de l’Industrie, avant de quitter le gouvernement, le 11 janvier 2017, en tant que ministre de l’Emploi et de la protection sociale. Moussa Dosso succède à son compatriote Amadou Koné, nommé ministre des Transports dans le nouveau gouvernement.

Toujours à la BAD, Hassatou Diop N’Sele a été désignée par le président Adesina au poste de vice-présidente, chargée des Finances. Elle était jusque-là trésorière de la Banque. Elle bénéficie d’une expérience de 25 ans dans la banque et la finance, conduisant notamment les activités de la BAD sur les marchés financiers, menant les discussions avec des fonds d’investissement et les agences de notation. Avant la BAD, qu’elle a rejointe en 1999, Hassatou Diop N’Sele avait oeuvré à Citibank Sénégal et Tiger Denrées Sénégal.

Enfin, la BAD a nommé Vanessa Moungar au poste de directrice du département Genre, femmes, société civile. La jeune franco-tchadienne a déjà une solide expérience tant dans le public que dans le privé. Depuis 2013, elle représentait l’Afrique au sein du Forum économique mondial, sans lâcher ses activités d’agrobusiness, principalement tournées vers les États-Unis. Elle a su se forger un solide carnet d’adresses, tant du côté des chefs d’États et dirigeants africains que des hommes d’affaires.

Jules Ngankam devient directeur général adjoint de l’African Guarantee Fund (AGF), le premier fonds de garantie panafricain dédié aux PME.

Diplômé de l’ESSEC et ingénieur statisticien l’ENSAE (Paris), l’économiste camerounais a passé huit ans à la banque Barclays à Londres avant de rejoindre l’AGF à Nairobi, en mars 2013, en tant que directeur administratif et financier.

Les garanties d’AGF ont débloqué des financements dans 38 pays d’Afrique à travers 85 établissements financiers, bénéficiant à plus de 5 000 PME. Le nouveau responsable suivra notamment les nouveaux investissements d’AGF au Cameroun, où le fonds participe à un important pool bancaire.

Lors de l’assemblée générale de Coris Bank International (CBI), en avril 2017, les actionnaires de CBI avaient approuvé une révision de l’organigramme, en subdivisant la fonction de PDG pour créer le poste de président du conseil d’administration (PCA) et celui de directeur général et ses adjoints. C’est Dakarya Ouattara, ex-directeur adjoint, qui devient directeur général. Les deux postes de directeur général adjoint reviennent à deux femmes – une première : Alice Kaboré et Gisèle Gumedzoe. De son côté, Idrissa Nassa devient PCA. Première tâche des nouveaux responsables : préparer une importante levée de capitaux envisagée par CBI pour septembre 2017.

Le conseil des ministres de l’Uemoa a pris acte de l’expiration du mandat de Jeremias Pereira à la présidence du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPFM). Il a nommé pour le remplacer Mamadou Ndiaye, pour un mandat unique de trois ans, lui demandant de « préserver les acquis du processus d’intégration et de poursuivre les chantiers engagés ».

Le cabinet d’avocats Manatt, Phelps & Phillips accueille maître Kalidou Gadio. Diplômé en droit financier de Harvard, ancien conseiller juridique de la BAD, le juriste mauritanien dirigera, de Washington, la division du cabinet américain. Le cabinet Manatt, Phelps & Phillips couvre un large éventail d’activités et travaille avec les entreprises publiques et privées d’Amérique et du monde. Suivant la conception anglo-saxonne du droit des affaires (la Common Law), ce cabinet s’est illustré dans des introductions en Bourse, des fusions acquisitions et des accords de coopération.

AGENDA

Le 22e Forum de la Réassurance africaine se déroulera à l’île Maurice, du 15 au 17 octobre 2017, sous l’égide de l’Organisation des assurances africaines (AIO). L’événement aura pour thème principal « l’Impact de la transformation numérique sur l’industrie de l’assurance en Afrique ».

Renseignements complémentaires et inscriptions sur : http://www.african-insurance.org

L’Organisation de comptabilité et d’audit des institutions financières islamiques (AAOIFI) et Bank Al-Maghrib organisent une conférence sur la finance islamique. Elle se déroulera à Casablanca, les 28 et 29 septembre 2017, et aura pour thème principal : « Le Maroc, porte d’entrée de la finance partici­pative vers l’Afrique et l’Europe. » La conférence réunira des décideurs, des praticiens et des experts financiers du Maroc et de l’étranger, notamment d’Afrique et de d’Europe. Des gouverneurs de Banque centrale côtoieront des oulémas et des spécialistes du droit.

Rate this article

Author Thumbnail
Written by African Banker

C'est le seul magazine dédié au secteur bancaire et financier en Afrique. Deux éditions en français et en anglais couvrent la totalité du continent. African Banker est un réel outil de travail pour tout les acteurs de ce secteur. Le monde bancaire et financier connaît une croissance et une concurrence de plus en plus fortes et joue un rôle essentiel dans le développement économique de l’Afrique.

Related Posts

Recevez nos Newsletter

Si vous souhaitez recevoir par mail une information pertinente, crédible et incontournable, inscrivez-vous à notre newsletter.

Aidez-nous à améliorer notre contenu