Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Annonce classeés

Le Marocain Hassan Chahdi récompensé

Communiqué – Un Marocain lauréat du « Prix 2017 de la meilleure thèse francophone » traitant du Moyen Orient et des mondes musulmans

Le mercredi 05 juillet 2017 à Paris, le Marocain Hassan Chahdi a été récompensé lors de la cérémonie 2017 de remise des prix de thèse portant sur le Moyen Orient et les mondes musulmans. Ce prix est organisé par l’Institut d’Etudes de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman (IISMM – UMS2000 EHESS-CNRS), et le Groupement d’Intérêt scientifique (GIS) Moyen-Orient et Mondes Musulmans, en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie au Maghreb.

Le « Prix de la meilleure thèse francophone », décerné par la Direction Régionale Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie, a été remis au lauréat par Madame Justine Martin, Administratrice régionale de l’AUF au Maghreb. Le prix récompense Mr Hassan Chahdi pour sa thèse d’études coraniques/codicologie intitulée « Le muṣṣḥṣaf dans les débuts de l’islam. Recherches sur sa constitution et étude comparative de manuscrits coraniques anciens et de traités de qirā’āt, raṣm et fawāṣṣil », et soutenue à l’Ecole pratique des Hautes Etudes le 11 octobre 2016.

A l’unanimité, le jury a choisi Mr Hassan Chahdi parmi 21 candidatures pour:

  • L’excellence de sa thèse sur un sujet dont l’étude est en plein renouvellement ;
  • La double formation de l’auteur au plus haut niveau : traditionnelle en Arabie Saoudite, en sciences humaines et sociales, et en islamologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes en France. Cette double formation a fait de lui un chercheur incontournable en France et en Europe sur la formation du corpus coranique (il est un partenaire français important du programme allemand Corpuṣ Coranicum et participe activement aux travaux de François Déroche, professeur au Collège de France) ;

 

  • L’approche, interne et externe, traditionnelle et critique, qui l’a imposé comme le spécialiste incontestable des lectures et des variantes coraniques, seul capable d’aborder des sources techniques anciennes à partir des méthodes les plus récentes de la recherche critique 
  • L’importance, enfin, des découvertes de détail qu’il a faites dans sa thèse, grâce à l’analyse précise et rigoureuse des contradictions présentes dans les sources des premiers siècles.

« Un tel concours participe au renforcement de la connaissance mutuelle entre les deux rives de la Méditerranée et contribue à la promotion du dialogue interreligieux et interculturel. Dans la logique de sa nouvelle stratégie, l’Agence Universitaire de la Francophonie entend soutenir des projets qui valorisent des savoirs universels prompts à renforcer la compréhension mutuelle entre les peuples et à faire valoir l’excellence de la recherche en français. » précise Justine Martin, administratrice régionale de l’AUF au Maghreb.

  1. Hassan CHAHDI

Actuellement en post-doctorat au sein de la Chaire de l’Histoire du Coran au Collège de France, Mr Hassan Chahdi, de nationalité marocaine, a débuté sa scolarité en France, puis a suivi une formation universitaire traditionnelle à l’Université de Médine (Diplômé de l’Institut de Langue arabe de l’Université de Médine, puis Maîtrise en Sciences de la tradition musulmane, et titulaire du Diplôme d’Etudes Supérieures sur les Fondements théologiques de l’Islam). Son mémoire de Master, intitulé « Leṣ défiṣ de la communauté muṣulmane en France. Problèmeṣ et ṣolutionṣ » y a été obtenu avec mention Excellent. À son retour à Paris en 2008, il a obtenu un Master de l’École Pratique des Hautes Études (mention Sciences Historiques Philologiques et Religieuses), intitulé « La ṣcience deṣ varianteṣ de lectureṣ (qirā’āt) : élaboration, contexte, et préṣentation d’un manuṣcrit inédit ṣur leṣ varianteṣ de lectureṣ du grammairien d’Ibn Mālik intitulé al-Mālikiyya ». Il a soutenu sa thèse 2016, intitulée « Le musṣhṣaf danṣ leṣ débutṣ de l’iṣlam. Recḥercḥeṣ ṣur ṣa conṣtitution et étude comparative de manuṣcritṣ ancienṣ et de traitéṣ de qirā’āt, rasm et fawāsṣil ». Ce travail a consisté en un examen critique du récit traditionnel du Coran et de ses variantes, puis en une comparaison entre deux anciens manuscrits coraniques et de traités de qirā’āt, raṣm et fawāṣṣil.

Related Posts

  • Le monde à l’horizon 2050

    Organisé par la Fondation Prospective et Innovation et Futuribles International, le Forum des Futurs réunira au Futuroscope de Poitiers les jeudi 17 et vendredi 18 …

Recevez nos Newsletter

Si vous souhaitez recevoir par mail une information pertinente, crédible et incontournable, inscrivez-vous à notre newsletter.

Aidez-nous à améliorer notre contenu