Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Kady Doumbia, présidente de la Chambre de commerce à Londres

Kady Doumbia, présidente de la Chambre de commerce de la Côte d’Ivoire à Londres

Propos recueillis par JO

Quel regard porte la Chambre de commerce de Côte d’Ivoire à Londres sur le pays ?

La crise est derrière nous, à la faveur d’un modèle économique dynamique. La Côte d’Ivoire a toujours bénéficié d’une grande ouverture à l’international. Elle demeure le hub économique de l’Afrique de l’Ouest, cette place accentue la confiance des investisseurs et lui confère une position de choix dans les échanges. La qualité de vie et les services mis en place pour attirer les investisseurs permettent également de réussir le challenge du développement économique.

Comment parvenez-vous à intéresser des organismes et entreprises britanniques à la destination Côte d’Ivoire ?

Il est vrai que pour des raisons anciennes, le pays semble davantage lié à la France. Avec le Royaume- Uni, l’histoire est différente. Les structures anglaises font d’abord face à la barrière de la langue ; cet obstacle est en train d’être surmonté, car beaucoup d’entreprises britanniques sont déjà installées en Côte d’Ivoire.

Kady Doumbia, présidente de la Chambre de commerce de la Côte d’Ivoire à Londres

L’objectif de la Chambre de commerce est précisément d’inciter les autres acteurs du marché britannique à tenter l’aventure de l’Afrique francophone. Les ressources minières attirent beaucoup les investisseurs britanniques, qui s’intéressent aussi au BTP et aux infrastructures.

De plus, la Chambre de commerce en Grande-Bretagne s’impose comme un support, en matière d’aide et d’information, dévoué aux entreprises britanniques, notamment sur les projets d’investissement en Côte d’Ivoire. Nous proposons également des plateformes d’échanges et des forums afin d’attirer les investisseurs du Royaume-Uni.

Nous bénéficions du soutien d’entreprises, comme l’assureur AXA, qui proposent des solutions pour assurer les investissements étrangers en Côte d’Ivoire. Nous nous appuyons sur des organisations locales pour rassurer les investisseurs anglais. Nous mettons également en avant les chiffres d’un pays jeune et dynamique, qui dispose d’une main-d’oeuvre compétente, disponible et prête à travailler vers l’international. Bien entendu, nous faisons la promotion des vastes ressources agricoles, minières, des biens et services disponibles au pays. La Côte d’Ivoire offre de nombreuses opportunités d’affaires !

L’année 2020 est importante pour la Côte d’Ivoire qui organise sa présidentielle. Que doit faire Abidjan pour attirer davantage de capitaux étrangers ?

La Côte d’Ivoire est un pays solide qui s’est relevé d’une longue crise politique et militaire. Le pays continuera son développement après 2020. Les échéances électorales de 2020 se dérouleront sans heurts et sans violence. Tout se passera bien. Une chose est certaine, les investissements étrangers en Côte d’Ivoire augmentent.

Le gouvernement et les Ivoiriens travaillent déjà bien pour attirer les investissements et les capitaux étrangers. Nous ferons encore et toujours plus pour rassurer les investisseurs, en quête d’un climat des affaires stable. Mon pays est déjà à l’heure de la transformation de ses ressources en produits finis. Dans un monde qui change, la Côte d’Ivoire est amenée à être un des leaders du numérique, afin de disposer des outils nécessaires pour faciliter les échanges internationaux.

Related Posts