Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Congo : Inauguration du projet pétrolier Moho Nord

La production pétrolière du Congo devrait atteindre 300 000 barils par jour en 2018, indiquait début décembre à Brazzaville le ministre des Hydrocarbures. S’inscrivant dans cet objectif, un nouveau gisement vient d’être inauguré par le chef de l’Etat.

Par Gérard Choisnet

Le président Denis Sassou N’Guesso a inauguré le 15 mai à Pointe-Noire le projet pétrolier en mer profonde Moho Nord, situé à 75 km au large de la capitale économique. Opéré par le groupe français Total (53,5%), associé à l’américain Chevron Overseas (Congo) Limited (31,5%) et à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) (15%), Moho Nord, par des profondeurs d’eau de 450 à 1 200 mètres, dispose d’une capacité de production de 100 000 barils équivalent pétrole (bep) par jour, soit environ 5 millions de tonnes par an.

 « Cette mise en production intervient dans un contexte économique international difficile particulièrement pour l’industrie pétrolière », selon le ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya. « Nonobstant cette conjoncture économique rude, le Congo doit impérativement en la matière garder la maîtrise de son destin. Cette hausse de production devrait permettre au Congo d’atténuer cette vague de la chute des cours du pétrole et augurer des lendemains meilleurs ».

Selon Total, le développement du champ de Moho Nord comprend 34 puits forés raccordés à une nouvelle plateforme à ancres tendues, la première de Total en Afrique, et à une nouvelle unité flottante de production baptisée Likouf. Le pétrole extrait est traité sur Likouf avant d’être expédié par pipeline vers le terminal de Djéno, dont Total est opérateur.

« Cet aspect du projet marque une véritable innovation », souligne Total. « En effet, le forage s’est fait par 800 mètres de profondeur directement depuis la surface à l’aide d’une plateforme flottante TLP( Tension Leg Platform), appuyée par une Unité ancrée d’assistance au forage (STAD), ce qui est une première pour Total. L’autre grande innovation réside dans l’installation de pompes sous-marines permettant de produire des huiles très visqueuses ».

Le groupe précise que les installations sont conçues pour minimiser l’impact sur l’environnement : aucun brûlage de gaz en conditions normales d’opérations et une efficacité énergétique accrue grâce au concept « tout électrique » permettant d’optimiser la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement des installations. Toute l’eau produite sera réinjectée.

« Moho Nord est le plus important projet pétrolier jamais réalisé en République du Congo. Vitrine de l’excellence opérationnelle du Groupe en mer profonde, ce projet conforte notre position de leader en Afrique », déclarait le 15 mars Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total, lors du lancement de la production. « Moho Nord contribuera au renforcement du cash flow du Groupe et à la croissance de sa production. »

Total, opérateur du permis d’exploitation (PEX) de Moho-Bilondo à travers sa filiale Total E&P Congo (dont Qatar Petroleum International détient 15% depuis décembre 2013), avait lancé fin mars 2013 le développement de Moho Nord, incluant le développement de Moho Bilondo Phase 1bis (40 000 bep/j).

La production devrait atteindre 140 000 bep/j en 2017, ce développement représentant un investissement total de 10 milliards de dollars. Le projet Moho Nord vise la production de réserves additionnelles dans la partie Sud du PEX (Phase 1bis) et de réserves nouvelles au Nord du PEX (Moho Nord). Les réserves additionnelles d’huile sont estimées à environ 485 millions de bep (68 millions t).

Dans le cadre du développement du PEX, Moho Bilondo Phase 1E était entré en production en 2008.

Les niveaux d’investissements pour Moho Nord « ont été importants et un impact direct et indirect en termes de contenu local dans la formation des jeunes, le transfert des technologies, la création des emplois et l’émergence des PME congolaises, méritent ici d’être souligné », selon le ministre des Hydrocarbures.

Total E&P Congo s’est engagé dans une démarche de contenu local mais aussi de diversification économique : fabrication de 13 000 tonnes d’équipements au Congo (piles, ancres à succion, outillage de manutention…), développement des infrastructures (quatre sites de fabrication, dont une extension de 200 m d’un quai logistique), importante sous-traitance locale, programmes de renforcement des capacités au profit d’entreprises congolaises dans le cadre du programme d’accompagnement Betosala (« travaillons ensemble » en langue munukutuba).

Présent en République du Congo depuis 1968, Total est le premier producteur pétrolier du pays, opèrant environ la moitié de la production nationale. La quote-part de production du Groupe en 2016 était de 89 000 bep/j.

Selon la BP Statistical Review of World Energy de juin 2016, la production de pétrole du Congo s’élevait à 277 000 b/j en 2015 (environ 13,9 millions t), légèrement inférieure à celle de la Guinée équatoriale (289 000 b/j) et supérieure à celle du Gabon (233 000 b/j), mais loin derrière celles du Nigeria (1er en Afrique avec 2 352 000 b/j), l’Angola (2ème avec 1 826 000 b/j), l’Algérie (3ème avec 1 586 000 b/j)…Les réserves pétrolières prouvées du Congo à fin 2015 étaient de 1,6 milliard b soit 200 millions t.

Rate this article

Author Thumbnail
Written by African Business

Fort de son succès, ce magazine est une référence pour les femmes et les hommes d’affaires en Afrique. Il permet aux décideurs d’avoir une approche concrète du marché et de saisir de nombreuses opportunités à travers le continent africain. African Business est respecté et reconnu pour son intégrité éditoriale et sa contribution au développement de l’Afrique. Tous les secteurs de l’économie sont couverts par des journalistes renommés. Les numéros annuels sur les “200 Premières banques” et les ‘‘250 Premières entreprises’’ sont devenus de réels outils de travail et des indicateurs du climat des affaires en Afrique. Chaque année, les Trophées d’African Business récompensent la réussite des entrepreneurs et des les entreprises les plus performantes du continent.

Related Posts

Recevez nos Newsletter

Si vous souhaitez recevoir par mail une information pertinente, crédible et incontournable, inscrivez-vous à notre newsletter.

Aidez-nous à améliorer notre contenu