African Business

RSS 2
  • Décideurs
  • En Couverture
  • Entreprises et Marchés
  • NTIC
  • Finances publiques
  • Supplément
  • Communiqué

Burkina Faso: bilan d’étape

La Stratégie 2011-2015 de croissance accélérée et de développement durable, référentiel quinquennal de développement du Burkina Faso, touche à sa fin. L’occasion d’un bilan d’étape, …

Les nouveaux filons miniers

Le Sénégal tente de combler son retard dans le développement du secteur minier grâce au lancement d’une deuxième vague de projets très prometteurs. On connaissait …

La nouvelle dynamique patronale

Les organisations patronales d’Afrique centrale et de l’Ouest ne veulent fédérer leurs forces pour engager des actions engagées pour le développement de l’Afrique subsaharienne. Elles …

Investissements maghrébins

Comment faire du Maghreb un hub régional du numérique et constituer une filière euro-maghrébine des TIC ? Le Maghreb doit intensifier ses investissements. Le rapport …

Le Gabon séduit par la Tunisie

Fort de ses ressources naturelles, le Gabon recherche des partenaires pour l’accompagner dans son développement. L’expérience tunisienne suscite tout son intérêt, en particulier dans le …

Evaluer les programmes

Conçus par l’ONU, les programmes de mise à niveau ont essaimé au Maghreb, notamment en Tunisie, puis en Afrique subsaharienne avec le Sénégal. S’ils ont …

Les APE, un frein ?

L’Afrique de l’Ouest a paraphé l’Accord de partenariat économique avec l’Union européenne. D’autres zones devraient suivre cette voie. Est-elle pour autant la plus adaptée, dans …

TIC : nouveau levier

En Afrique, l’économie numérique peut constituer un levier d’inclusion économique et sociale, mais il faut, pour cela, assurer une meilleure connectivité des populations et des entreprises. …

Crouse: Alliance Ecobank-Nedbank

La banque sud-africaine Nedbank a acquis 20 % du capital d’Ecobank Transnational pour 493,4 millions $. Directeur exécutif de Nedbank, Smit Crouse, détaille les bouleversements …

Afrique de l’Ouest – Fort potentiel

En Afrique francophone, le taux de pénétration bancaire demeure très faible. Seuls 5 % de la population de l’Uemoa possèdent au moins un compte bancaire …