Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Brèves économiques et financières d’Afrique

Le président Faure Gnassingbé et l’ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura, ont lancé le 12 avril les travaux d’un nouveau port de pêche grâce à un financement japonais de la JICA de 14 milliards de F.CFA.

Par Gérard Choisnet

TOGO – Nouveau port de pêche avec le Japon

Le président Faure Gnassingbé et l’ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura, ont lancé le 12 avril les travaux d’un nouveau port de pêche grâce à un financement japonais de la JICA de 14 milliards de F.CFA.

Situé à Gbetchogbé (30 km de Lomé), il pourra accueillir 300 pirogues. Des entrepôts frigorifiques permettront le stockage dans des conditions d’hygiène optimales.

Les travaux, réalisés par TOA Corporation et Fisheries Engineering, seront achevés en 23 mois.

La pêche emploie près de 22 000 personnes et contribue pour 4 % au PIB agricole et pour 1,3% au PIB national.

Énergies renouvelables et efficacité énergétique – 

La Banque européenne d’investissement (BEI) envisage d’accorder un financement de 30 millions $ (27 millions d’euros) en faveur du fonds Évolution II ciblant les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et d’autres projets d’efficacité par rapport aux ressources et investissements s’y rapportant des sociétés. 

Le fonds financera des projets dans ces domaines en Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique de l’Est et Afrique australe. Le coût total des investissements est évalué à 250 millions $ (224 millions d’euros).

AFRIQUE DU NORD

ALGÉRIE

Mise en service de la nouvelle centrale de Boutlélis en septembre 2018

 Le PDG de Sonelgaz, Mustapha Guitouni, a effectué une visite d’inspection sur le site de la future centrale électrique à turbines à gaz de Boutlélis (Oran), d’une puissance de 446 MW.

La nouvelle centrale, dont les travaux enregistrent un taux d’avancement de 48 %, coûtera quelque 30 milliards DA (270 millions $) et alimentera la région Ouest du pays.

Elle sera dotée de deux turbines à gaz de 223 MW chacune fonctionnant au gaz naturel comme combustible principal et au gasoil comme combustible de secours.

La construction de la centrale, confiée au consortium General Electric International (États-Unis) / Cegelec (France), a débuté en 2012 et devait être achevée en 2015.

Des travaux de renforcement du sol ayant été nécessaires afin de garantir une assise solide, la centrale sera livrée fin 2017. Après huit mois d’essais, elle sera mise en service en septembre 2018.

Alimentation électrique de la zone de Djanet

Le ministre de l’Énergie, Noureddine Boutarfa, a inauguré en mai dans la wilaya déléguée de Djanet (Illizi), une centrale solaire d’une puissance de 3 MW, implantée sur un site de 5 hectares.

À cette occasion, le ministre a annoncé un projet de centrale électrique de 36 MW à Djanet, qui entrera en service vers fin 2018-début 2019. Cette future centrale permettra de renforcer les capacités d’approvisionnement en électricité de la wilaya déléguée de Djanet, à vocation touristique.

TOGO : Nouveau port de pêche avec le Japon. Le président Faure Gnassingbé et l’ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura, ont lancé le 12 avril les travaux d’un nouveau port de pêche grâce à un financement japonais de la JICA de 14 milliards de F.CFA. Situé à Gbetchogbé (30 km de Lomé), il pourra accueillir 300 pirogues. Des entrepôts frigorifiques permettront le stockage dans des conditions d’hygiène optimales. Les travaux, réalisés par TOA Corporation et Fisheries Engineering, seront achevés en 23 mois. La pêche emploie près de 22 000 personnes et contribue pour 4 % au PIB agricole et pour 1,3% au PIB national. 

Noureddine Boutarfa a, au terme de sa visite dans la wilaya d’Illizi, inspecté le chantier du gazoduc Illizi-Djanet, d’une capacité de transport annuelle de 150 millions m3. Long de 379 km, ce gazoduc permettra l’alimentation en gaz naturel des centrales à Djanet, ainsi que des localités voisines, dont Fadhnoune, Ifni, Ihrir, et la région de Bordj El-Haouès. Ce projet, qui entrera en exploitation fin 2017, générera 300 emplois permanents ou provisoires.

MAROC

La plus haute tour d’Afrique à Rabat

La China Railway Construction Corporation (CRCC) a remporté l’appel d’offres portant sur la construction, avec des partenaires locaux, de la plus haute tour d’Afrique à Rabat.

La CRCC International Ltd travaillera avec des entreprises marocaines pour la construction d’une tour de 250 m de haut, qui sera le plus haut bâtiment d’Afrique. Avec un contrat de 375 millions $, l’entreprise chinoise détient une participation de 60 %.

Selon la CRCC, la tour de Rabat, qui abritera des bureaux, des hôtels et des appartements de luxe, adoptera un design écologique et durable. La superficie de l’espace au sol atteindra 86 000 m2.

Rate this article

Author Thumbnail
Written by African Business

Fort de son succès, ce magazine est une référence pour les femmes et les hommes d’affaires en Afrique. Il permet aux décideurs d’avoir une approche concrète du marché et de saisir de nombreuses opportunités à travers le continent africain. African Business est respecté et reconnu pour son intégrité éditoriale et sa contribution au développement de l’Afrique. Tous les secteurs de l’économie sont couverts par des journalistes renommés. Les numéros annuels sur les “200 Premières banques” et les ‘‘250 Premières entreprises’’ sont devenus de réels outils de travail et des indicateurs du climat des affaires en Afrique. Chaque année, les Trophées d’African Business récompensent la réussite des entrepreneurs et des les entreprises les plus performantes du continent.

Related Posts

Recevez nos Newsletter

Si vous souhaitez recevoir par mail une information pertinente, crédible et incontournable, inscrivez-vous à notre newsletter.

Aidez-nous à améliorer notre contenu