Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Les ambitions portuaires d’Olam

Le 14 octobre, Gabon Special Economic Zone (GSEZ) a inauguré le New Owendo International Port (NOIP) en présence du président Ali Bongo Odimba. À cette occasion, Cyrille Bolloré, invité surprise, a annoncé la signature d’un contrat de sous-traitance entre la STCG et Olam International Ltd., mettant un terme à plusieurs mois de polémiques.

Par Marie-France Réveillard, envoyée spéciale

C’est avec faste qu’a été inauguré le nouveau terminal d’Owendo, devant une assistance venue nombreuse sur le port, à la nuit tombée. Le président du Gabon et son épouse, les représentants de l’état-major, Gagan Gupta, le président d’Olam Gabon, Cyrille Bolloré, DG de Bolloré Transport & Logistics (BTL), les principaux partenaires du projet entre autres invités de marque, ont parti­cipé aux festivités. Ballet aérien de trapézistes suspendues à une grue de chantier et feu d’arti­fice spectaculaire ont marqué la cérémonie.

Avec le NOIP (New Owendo International Port), Olam a modernisé des infrastructures gabonaises vétustes et a décongestionné le port pour un coût de 300 millions de dollars en « un temps record de 18 mois », a rappelé Gagan Gupta lors de la cérémonie d’inauguration. Cette initia­tive permet au groupe singapourien d’utiliser ses propres installations portuaires pour ses opéra­tions d’import-export liées à l’exploitation et à la valorisation de la zone économique de Nkok dont il a la gestion. Le projet est le résultat du parte­nariat public-privé entre Olam International Ltd, Africa Finance Corporation (AFC) et l’État gabo­nais. Gagan Gupta a précisé qu’il s’agissait d’un « investissement direct sans dette de l’État ».

NOIP : un port aux standards internationaux

Opérationnel depuis juin dernier, le port a pour objectif de fluidifier l’import et l’export en réduisant les prix de l’acconage de l’ordre de 30 %. « Plus qu’une stratégie de diversification, il s’agissait de se doter d’un outil logistique pour sécuriser nos exportations », précise Philippe Gery, directeur de GSEZ Ports.

Related Posts

Recevez nos Newsletter

Si vous souhaitez recevoir par mail une information pertinente, crédible et incontournable, inscrivez-vous à notre newsletter.

Aidez-nous à améliorer notre contenu